le Blog

On the Move : adapter sa routine à son environnement

Sport
16 septembre 2019
Routine

Le saviez-vous ?

Après seulement deux semaines sans sport, le corps commence à perdre ses capacités physiques. D’abord essoufflement, puis perte de tonus musculaire et, pour les coupures les plus longues, prise de masse graisseuse.
C’est pour cela que sauf en cas de contre-indication médicale, il est déconseillé d’arrêter complètement le sport, sous peine de perdre sa progression durement acquise.
Mais comment maintenir sa routine sportive lorsque l’on se trouve privé de son confort, de ses habitudes et de ses rituels ? Voici nos conseils pour concilier vos entrainements sportifs avec vos vacances ou vos déplacements !

Entretenez votre mental

D’abord, posez-vous la question : est-ce que vous avez envie de faire du sport parce que vous en avez l’opportunité ou parce que vous en avez l’envie, la volonté ?
Tous les sportifs confirmés le disent : tout se passe dans la tête. Voyez votre mental comme un muscle. Au même titre que tous les autres, il faut l’entretenir. Le sport, c’est avant tout un mindset, de la motivation. S’ils restent intacts, alors ce n’est pas l’absence de salle de sport, d’ambassadeur ou de matériel qui va vous arrêter.

Si tu veux faire quelque chose, tu trouves un moyen ou tu te trouves des excuses.

Emmanuel Pinda
karatéka français

Pour maintenir cet état d’esprit, il vous suffit de faire le point sur vos objectifs. Pourquoi est-ce que vous vous entrainez ? Pour prendre du muscle, perdre du poids, augmenter votre force physique, votre cardio, vous défouler, vous accepter ?
C’est vrai que vous ne pourrez peut-être pas faire exactement tout ce que vous faites en temps normal. Mais le but ici est de garder votre motivation, votre état d’esprit, et surtout, de rester connectés à vos objectifs. Une session de workout, même allégée, est toujours à considérer comme une victoire.
Il ne vous reste plus qu’à adapter votre routine à ces nouvelles conditions. Si vous hésitez sur la marche à suivre, demandez de l’aide à votre ambassadeur qui saura vous conseiller.

S’entraîner partout

Recréer ses repères

Seconde étape : constituez-vous un kit à emporter partout, car si votre mental est à toute épreuve, il est toujours plus facile de prendre avec soi un peu de matériel pour vous recréer des repères et pratiquer en toute sérénité.

  • Votre tenue : selon votre destination et sa météo, il vous faudra peut-être l’adapter
  • Une corde à sauter : discrète, légère et indispensable pour des séances cardio
  • Une swiss ball : très compacte une fois dégonflée, elle vous permettra de faire du yoga / pilates / stretching / fitness partout
  • Des élastiques avec poignées : peu encombrants, ils sont parfaits pour le renforcement musculaire

Improviser avec ce que vous avez ! 

Pour le reste, vous pourrez improviser avec des objets du quotidien. Par exemple, vous avez besoin d’un step ou d’un stepper ? Pour le premier, quelques marches suffisent pour faire vos exercices habituels, avec au besoin un accompagnement online de votre ambassadeur. Pour le second, laissez-vous porter par la nouveauté et saisissez l’opportunité à chaque fois que vous trouvez des escaliers.
De même, vous pouvez remplacer, pour quelques jours, votre tapis de sol par un coussin ou une serviette moelleuse à même le sol. Et des bouteilles d’eau remplies ou des livres feront office de poids légers. Si vous travaillez avec des poids plus lourds pour vos bras, il faudra alors varier les exercices et envisager de faire des pompes à la place.

Nouvel environnement, nouvelle source de motivation.

S’adapter

Avec les déplacements viennent les transports. Et la station assise prolongée est très mauvaise pour votre corps. Pour éviter les effets à long terme, faites travailler vos articulations régulièrement pendant le trajet, hydratez-vous, et dès que vous pouvez marcher, faites-le pour relancer votre circulation.

Quand on parle d’environnement, cela peut vouloir dire plein de choses, à commencer par la météo. Vous le savez déjà, s’exercer dans des conditions extrêmes n’est jamais une bonne idée. C’est alors à vous de prendre les précautions nécessaires : choisissez votre tenue en fonction, évitez certaines heures pour vous entrainer, hydratez-vous régulièrement et s’il faut, privilégiez les endroits climatisés.

Tenez-vous au fait des coutumes locales. Si dans certains pays, comme le Danemark ou la Finlande, la pratique du sport est courante et encouragée, ce n’est pas le cas partout. Et il y a fort à parier que si vous allez en Italie ou en Grèce vous serez tenté d’essayer la nourriture locale. Et c’est aussi pour cela qu’on voyage ! N’hésitez pas, testez les spécialités du pays, renseignez-vous sur leurs propriétés nutritionnelles. Cela vous donnera peut-être l’inspiration pour de nouvelles recettes une fois rentrés chez vous !

Profiter

Car si un changement d’environnement implique quelques contraintes, c’est aussi énormément d’opportunités. A nouvel environnement, nouvelles sources d’inspiration ! Alors, pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable ?
Si vous avez la chance d’être entourés de beaux paysages et que les conditions le permettent, profitez-en ! Faites vos exercices en extérieur, en bord de mer, en lisière de forêt ou en regardant le soleil se lever. Et ce n’est pas parce que vous avez un plan de workout que vous ne pouvez pas vous laisser porter par l’instant présent. Trek, randonnée, sport nautique… peu importe, c’est l’effort et le plaisir que vous y prenez qui compte ! D’ailleurs, c’est aussi l’occasion de proposer à ceux qui vous accompagnent de se joindre à vous.

Une activité physique régulière est le début d’un cercle vertueux qui incite à prendre soin de son alimentation et de sa santé de manière générale. Une fois que cet équilibre est compris et intégré, il est plus facile de s’adapter et de doser justement les moments de plaisir.

Et n’oubliez pas, rien ne vous empêche de réutiliser cette routine une fois rentrés chez vous !

rotate screen

Retournez votre tablette
pour une meilleure navigation